Wyszukiwarka

Salon international du Bourget 2017

Le salon du Bourget est le plus grand salon de l’Aéronautique et de l’Espace au monde, il s’est tenu pour sa 52ième édition sur cet aéroport qui a connu de nombreux évènements dont l’arrivée historique de Charles Lindbergh pour la première traversée de l’atlantique en avion et, abrite le musée de l’air qui permet par sa collection très complète de retracer l’histoire aéronautique et spatiale des pionniers à nos jours.

Le salon du Bourget est un salon à la fois très technique par la diversité des innovations, technologies les plus avancées, des matériels, prototypes qui y sont exposées mais aussi très spectaculaire par la qualité des démonstrations en vol qui y sont présentées. Il fait aussi un grande place à toutes les disciplines scientifiques et humaines qui permettent par leur conjonction d’aboutir au vol habité ou nom.

L’ensemble des activités aéronautiques et spatiales, civiles ou militaires, y sont représentées permettant de mesurer les progrès accomplis mais aussi d’appréhender les axes de recherche et développement ainsi que les projets futurs.

Nous y voyons ainsi tout ce qui est nécessaire à :

-la construction de l’avion ou du satellite et de leurs chaînes d’assemblage ;

-la motorisation, à la propulsion de l’avion ;

-l’ensemble des équipements et systèmes ainsi que les armements pour les activités militaires ;

-la conduite du vol, à la navigation et au pilotage n aux télécommunications;

-la réalisation des intérieurs cabine ;

-la réalisation des équipements, logiciels, entrainements et formation des hommes ;

-la ‘ Supply Chain’, à la maintenance et services aéroportuaire ;

Par la nature de son but, cette industrie est globale et de fait, le salon du Bourget mondial, cette nouvelle édition n’a pas manqué à la règle:

-plusieurs milliers d’exposants de 48 pays différents y montraient leur savoir-faire ;

-les délégations officielles de 98 pays y ont été accueillies ainsi que les journalistes accrédités de 67 pays ;

-140 aéronefs étaient exposés, dont près d’une cinquantaine effectuaient quotidiennement des démonstrations en vol.

De ce fait, il se décompose en journées professionnelles qui se sont déroulées du 19 au 22 juin où l’on a assisté aux conférences et présentations aux délégations, à la prises de contacts d’affaires, à la signature de contrats puis, en journées publiques du 23 au 25 avec les démonstrations qui font rêver et suscitent des vocations.

Par son importance, le Salon est inauguré par le Président de la République Française le premier jour.

Pour les avions civils, un record de plus de 1200 avions de ligne et régionaux a été réalisé pour un montant de 112 Md$.

Boeing a particulièrement animé cette édition avec 785 commandes qui se sont essentiellement portées sur les nouvelles versions du 737 Max et du 787, Airbus voyant ses 346 commandes réparties entre les versions A32x Neo et le nouvel A350.

Embraer, Bombardier et dans une moindre mesure ATR ont été les principaux annonceurs quant aux commandes d’avions régionaux

Il faut noter que le C919 chinois qui a effectué son premier vol en mai dernier et le MC 21 russe présenté début juin n’ont pu être présents au salon. Ce sont des appareils qui visent à concurrencer Airbus et Boeing sur le segment lucratif des A320neo et 737 MAX, estimé à 5.000 milliards de dollars et près de 23.000 avions sur les vingt prochaines années par Airbus.

Il y avait de nombreux exposants présentant des avions d’affaires des mono-turbines Pilatus ou TBM de Daher, des bireacteurs avec Cesna, les Gulstream G280 à G600 , la famille Falcon du 2000 au nouveau ‘wide body’ 8X de Dassault.

Quant aux avions de Combat le Rafale de Dassault, avion polyvalent très performant éprouvé au combat et le nouveau F35 de Lockheed attiraient l’attention des publiques avertis.

Les journées publiques ont été illuminées par les évolutions de la patrouille de France offrant un spectacle d’une grande beauté.

Un salon réussi avec une participation internationale qui voit de nouveaux acteurs et le stand de la Pologne est un pas vers des marchés stratégiques pour lesquels les partenariats sont la clé du développement dans un secteur aux standards très élevés, fait de conquêtes et qui génère toujours une part de rêve.

<< POWROT